Rendez-vous au 01.86.90.19.80

Inlay, onlay, inlay-core, et votre dent fait peau neuve

Vous rappelez-vous des plombages ?

Ils appartiennent à une époque révolue.

Aujourd’hui, quand le dentiste a creusé vos dents pour venir à bout des caries, il les rebouche avec des obturations beaucoup plus modernes : l’inlay, l’onlay, ou encore l’inlay-core si la dent est trop délabrée, qu’elle ne peut être restaurée ni même servir de support à la fixation d’une couronne dentaire.

 

Inlay, onlay : qu’ont-ils de plus que le plombage ?

Comme son nom l’indique, le « plombage » utilisé autrefois pour combler les cavités dentaires contenait du plomb, réputé néfaste pour la santé.

La faible teneur en plomb contenu dans le plombage ne permet pas d’affirmer qu’il est toxique à coup sûr. Mais par précaution, les obturations utilisées aujourd’hui par le dentiste sont fabriquées avec d’autres matériaux, qui présentent d’ailleurs d’autres avantages.

L’inlay (qui comble une cavité située sur une paroi intérieure de la dent) et l’onlay (qui recouvre la dent pour combler une cavité située sur la paroi extérieure) sont souvent fabriqués en résine composite ou en matériau céramique. Ces matières sont très résistantes face à la pression répétée exercée par la mastication.

Par ailleurs, l’inlay/onlay épouse avec précision les lignes de la paroi dentaire, ce qui réduit le risque d’affections qui pourraient survenir entre l’obturation et la dent.

Côté esthétique, le patient y gagne également, car l’inlay/onlay en résine composite ou en matériau céramique peut être teint de la même couleur que ses dents. Ainsi, il ne se voit pas, même quand il est situé sur un emplacement bien visible !

 

La pose : comment se déroule-t-elle ?

La pose d’un inlay ou d’un onlay se déroule généralement en deux temps.

Un premier rendez-vous permet au dentiste de nettoyer la dent et de la préparer. Le praticien creuse une cavité dans la paroi, autour de la carie qu’il retire en nettoyant la dent. Il réalise aussi une empreinte de la dent, qu’il envoie au laboratoire en vue de la fabrication sur-mesure de l’inlay/onlay.

Le second rendez-vous sera celui de la pose. L’inlay ou l’onlay sera inséré dans la cavité creusée par le dentiste.

 

Quid de l’inlay-core ?

L’inlay-core est une petite prothèse constituée d’un tenon (inséré dans la racine dentaire) et d’un moignon (partie supérieure). Il est communément appelé faux moignon, ou dent sur pivot. L’inlay-core est utilisé dans les cas où la dent est très abîmée, pour pouvoir fixer une couronne dentaire sans extraire la dent mais au contraire en se servant d’elle.

Le dentiste commence par placer le tenon dans le canal radiculaire de la racine dentaire. Si la dent dispose de plusieurs racines, chacune d’entre elles accueille un tenon. Le praticien stabilise les tenons divergents à l’aide d’un système de verrouillage métallique (clavette). On parle d’inlay-core à clavette.

Le moignon est la partie destinée à accueillir la couronne dentaire. Le dentiste peut poser la couronne au cours de la même séance, ou reporter la pose lors d’un rendez-vous ultérieur.

 

Inlay-core : fabrication directe ou indirecte ?

L’inlay-core peut être fabriqué de deux façons différentes :

  • Soit le dentiste réalise une maquette directement sur le patient à l’aide d’une résine dentaire calcinable, et l’envoie au prothésiste pour la fabrication de la prothèse en métal. C’est la méthode directe.
  • Soit le dentiste réalise une empreinte de la dent du patient, en silicone, et l’envoie au prothésiste qui fabrique une maquette en cire. La prothèse définitive sera fabriquée après réajustement de la maquette en cire, une fois que le patient l’aura essayée.